INTERVIEW

22 janvier 2008 - 00:00

Retrouvez aujourd'hui l'interview d'un emblême de l'AVA lequel a laissé sa trace dans la mémoire collective récente : Didier Robert

Nom – Prénom : Didier Robert

Surnom (d’où vient-il ?) : Did, diminutif de Didier ou Le Ché (surnom donné par Olt et Pezze) en rapport avec mes idées quelques peu révolutionnaires pour certains, pour moi simplement humanistes.

Age : 30 ans

Ton parcours de footeux (clubs, niveaux…)

Joueur de 1983 à Juin 2006 à l’AVA au travers des différentes catégories des débutants aux seniors en PH auvergne.
Sélectionné en équipe de la Haute-Loire avec mon ami Nordine et un certain Willy Sagnol !
Joueur au SC Sardent (petit club évoluant en ligue du centre ouest) depuis septembre 2006 pour raisons professionnelles.

Parallèlement mon parcours d’éducateur :

10 ans éducateur à l’AVA pendant lesquels je me suis régulièrement formé en passant successivement les diplômes de jeune animateur technique, initiateur 1, initiateur 2, animateur senior et Brevet d’Etat 1er degré ; j’y est régulièrement encadrer des équipes de jeunes, 2 ans avec les poussins, 2ans avec les 15 ans, 3 ans avec les 18 ans pour finir par encadrer les seniors PH pendant 3ans.
Depuis septembre 2006 je travaille comme animateur sportif et administratif au SC Sardent ou je suis responsable de l’école de Football ; j’y entraîne les poussins et les benjamins pour la 2ème année et je suis les poussins après avoir suivi les benjamins la saison passée.
Depuis cette année, j’entraîne également les seniors qui sont montés en ligue du centre Ouest la saison passé et je continue à me former : obtention de l’animateur senior futsal en décembre 2007.


Ton poste préféré et les qualités que tu penses avoir

Défenseur central, poste ou j’ai régulièrement évolué tant que j’ai eu les jambes…ces dernières années j’ai évolué au poste de milieu défensif quand je n’étais pas blessé !

Qualités : les techniques défensives (anticipation, placement, tacle et jeu de tête), intelligence tactique, et la grinta sorte de générosité associé au culte de la victoire ou à la haine de la défaite au choix !


Ton plus grand souvenir sportif

En tant que jeune joueur : un tournoi qu’on avait fait en cadets à St Peray, ville proche de Valence et ou on était hébergé chez l’habitant ; on gagne la finale contre les locaux qui nous hébergeaient ; une des 1ères cuites.

Puis lors de mes 1ères années en senior, une victoire en coupe de France contre Brioude 2 buts à 1, qui évoluait à l’époque en DH. Je jouais à l’époque stoppeur et je prenais au marquage un certain Fabrice Andrieux ; mauvais souvenir pour lui, vous lui en parlerez !

En tant que spectateur, la coupe du monde en France en 98 ; j’ai assisté à 6 matches à Geoffroy Guichard dont un fabuleux 1/8 de finale Angleterre-Argentine.
Du spectacle sur le terrain, dans les tribunes, un mélange de cultures, des échanges….on avait oublié que c’était aussi ça le football.

En tant qu’entraîneur : la 1ère mi-temps à Marmagnac (qui était 1Er à l’époque) lors de ma 2ème année de coach, on avait développé un jeu collectif d’une qualité rare, marqué 2 buts et frappé 3 fois sur les montants.
C’était vraiment le pied !


Et le pire

Une défaite 6 buts à 1 à La Combelle lors du derby devant près de 1000 spectateurs.

Ton équipe professionnelle préférée

Saint Etienne, pas seulement pour son palmarès mais aussi pour son public et pour les valeurs populaires qu’il défends et attends de son équipe ; et qui sont pour moi les vraies valeurs du football.

Arsenal pour le jeu collectif que développe l’équipe depuis l’arrivé de MONSIEUR Wenger

Pour toi, qu’est ce que représente l’AVA

L’AVA c’est d’abord pour moi beaucoup d’émotions et de souvenirs.

C’est aussi une seconde famille ou se trouve bon nombre de mes amis et ou j’ai passé parfois plus de temps qu’avec certains de mes proches !

C’est aussi une formidable école de football et école de la vie tout simplement ; il y a actuellement un fort potentiel joueurs mais également un fort potentiel d’éducateurs motivés et de qualité avec qui j’aimerais bien revenir travailler sur un vrai projet sportif.


Quel joueur ou dirigeant du club t’a le plus marqué

Il m’est difficile de faire ressortir un seul personnage de cette association dans laquelle j’ai passé beaucoup de temps ; je citerais donc les 3 qui m’ont le plus marqués à travers mon expérience Vergongheonnaise.

Néné pour l’ensemble de son œuvre et pour l’avoir eu comme entraîneur, président et adjoint lorsque j’étais coach ; la boucle est bouclée !

Jean-Marc Poulignier, l’entraîneur qui m’a fait débuter en senior à 17ans et qui m’a donné l’envie de coacher ; il était également un fabuleux joueur qui possédait une frappe de balle d’une rare pureté.

Enfin, Jean-Marc Curabet dit Pezze, président actuel du club avec qui mes rapports dépassent l’amitié !
Il a déjà fait énormément évoluer le club et j’espère qu’il continuera à le faire longtemps :
Simple, ouvert, intelligent, généreux et à la fois efficace dans ses fonctions un MONSIEUR quoi ; un personnage à connaître.


Une anecdote croustillante (un match, une action, un déplacement…)

A la sortie de l’école primaire, on se retrouvait de temps en temps avec les copains pour faire des foots dans les prés, des cartables pour faire les buts !( des sacrés souvenirs de gamins)

Et puis dans un autre registre, le déplacement à Marmagnac ( le même jour que tout à l’heure) le lendemain de l’anniversaire de Marion, la copine de Popo qui jouait le lendemain.
On partait de bonheur le matin (9H je crois) et on devait manger au resto, pas de Popo sur la place ; on décide avec Karl d’aller le chercher chez lui, et après plusieurs coup de sonnettes on arrive enfin à le réveiller et à l’emmener encore en petite chemisette (alors qu’il faisait vraiment froid).
A peine arrivé à Massiac, et malgré les bonbons à la menthe de Karl, il me demande de m’arrêter ; il sort et vomit alors tripes et boyaux.
Au même moment, nos ennemis Combellois qui jouaient le même jour chez un club voisin de Marmagnac, passe en car devant le « tableau ».
Après cette pose indispensable, on reprend la route (et Popo des couleurs) jusqu’au resto.
On prend quand même un petit apéro et là surprise qui voit-on arriver, les combellois qui, coïncidence, se retrouve à manger dans le même resto que nous, à la table à côté !
Drôle de situation non !
Quant au match, Popo qui avait oublié son slip, avait quand même marqué un but et frapper sur le poteau.Il était sortie autour de la 60 ème minute et en arrivant près du banc, il s’était entravé, titubant encore !


Commentaires

Compte rendu du week-end de l'AVA et Remise de tee shirt pour les joueurs environ 2 heures
1-1
AVA 1 / FC2A CANTAL AUVERGNE environ 4 heures
AVA 1 / FC2A CANTAL AUVERGNE : résumé du match environ 4 heures
1-1
AVA 1 / FC2A CANTAL AUVERGNE environ 5 heures
AVA 1 / FC2A CANTAL AUVERGNE : résumé du match environ 5 heures
2 belles affiches au Pelissero 4 jours
Une défaite mais un bon match 7 jours
0-3
VALS PRES LE PUY / AVA 2 9 jours
VALS PRES LE PUY / AVA 2 : résumé du match 9 jours
2-1
CLERMONT FOOT / AVA 1 9 jours
CLERMONT FOOT / AVA 1 : résumé du match 9 jours
5-3
BEAUMONT U.S / U18 PH 10 jours
BEAUMONT U.S / U18 PH : résumé du match 10 jours
Tout le monde en piste ! 12 jours
Une victoire importante 14 jours

ORGANIGRAMME EDUCATEURS 2016/2017