FORTUNES DIVERSES

1 décembre 2008 - 00:00

Le match de l’équipe fanion n’ayant pu se dérouler sur la pelouse gelée d’Espinat (Cantal), c’est donc vers les réservistes que se retournaient tous les yeux. Ils recevaient dimanche l’équipe réserve de Blavozy. Les conditions (terrain gras, vent violent) auraient pu forcer les équipes à fermer le jeu. Mais c’est l’inverse qui s’est déroulé. Les avéistes prennent rapidement les choses en main en multipliant les actions franches par l’intermédiaire des attaquants en verve. L’ouverture du score est donc rapide, William Mauranne décochant une lourde frappe sur coup-franc à 20 m que le gardien ne peut que dévier dans ses buts. Cette première période est entièrement vergongheonnaise, Mathieu Poquet touchant du bois sur une bonne frappe à distance. Au retour des citrons, ces mêmes attaquants multiplient les offensives (Cyril Poquet, Mathieu Kaszmarek, Victor Bertrand) jusqu’à la 65ème minute et LE mouvement d’anthologie du match, initié sur la droite par Régis Rochette (très à son aise avec ses pieds), décalant Cyril Poquet pour un centre au cordeau vers Mathieu Kaszmarek qui crucifie le gardien d’un magnifique ciseau. Les socios exultent et le stadio Pelissero chavire malgré le froid glaçant. A 2 – 0, les locaux reculent un peu malgré quelques escarmouches non transformées (Cyril Poquet par deux fois). Ainsi, à la 85ème, Blavozy revient au score sur un coup franc repoussé dans les pieds de l’attaquant. Toutefois, le score n’évolue plus concluant là un match référence pour ce groupe, toujours aux avants postes dans cette poule d’Elite.
En lever de rideau, l’équipe trois avait fort à faire en recevant une rugueuse et volontaire équipe d’Ally. Les premiers contacts sont francs et engagés. Rapidement menés à la 15ème minute, les coéquipiers de l’exemplaire capitaine Stéphane Daudet rentrent difficilement dans ce match. Les conditions de jeu ne s’y prêtant pas, les débats se résument à une lutte en milieu de terrain. Et, sur un des peu nombreux beaux mouvements avéistes, Mathieu reprend victorieusement une passe décisive de Damien Roche, dont le débordement sur la gauche avait enrhumé toute la défense adverse. La seconde période s’équilibre de la même manière mais les visiteurs prennent l’avantage sur un pénalty. A 2-1, la situation semble difficile mais c’est sans compter sur la volonté des « grognards » avéistes (nombreux pour le compte) et la classe des jeunes pousses, l’un d’eux, Medhi Mariany, concluant des actions par deux fois (75 et 76ème) donnant ainsi l’avantage définitif à Vergongheon. Victoire au forceps mais victoire quand même qui replace l’AVA au contact du groupe de tête. Nous remercions par ailleurs le dirigeant d’Ally qui a exercé efficacement au sifflet en seconde période.
Chez les jeunes, les moins de 18 ans encaissent une lourde défaite 5-0 contre l’équipe C d’Aurillac, laquelle n’avait de C que le nom. Surclassés durant le match, les locaux n’ont pu résister à ce groupe aurillacois bien renforcé par des éléments des catégories nationale et honneur.
Un match capital attendait les moins de 15 ans en déplacement dans la Vallée de l’Authre et c’est par une victoire nette sur le score de 3 – 0 qu’ils reviennent en terre vergongheonnaise.
En décollant à 9h30 et en mangeant au restaurant à 200m du stade à Jussac, Ils abordent ce match dans de bonnes conditions. Les jambes bien dégourdies, ils réalisent une bonne entame de match, gagnent tous les duels et ont rapidement des occasions de but.
Ainsi, à la 25ème, Aymeric Bezanger ouvre la marque. La 1ère période s’achève sur ce score de 1 à 0 mais le score aurait pu être aggravé.
En seconde période, ils ont de suite l'opportunité de doubler la marque mais encore une fois ils manquent de réalisme. Du coup, ils subissen pendant une dizaine de minutes tout en restant solides défensivement.  Après avoir « laissé passer l’orage », ils reprennent le jeu à leur compte et Antoine Ceres provoque un pénalty que transforme Jordan Barillet. En fin de match, ils inscrivent un 3ème but libérateur par Aymeric Bezanger qui réalise là un doublé.
Ils repassent ainsi devant leur deux concurrents au maintien.
Cette journée s'est très bien déroulée avec un groupe solidaire et agréable. Merci au Président et au club qui leur ont permis de se mettre dans des conditions idéales. Alors que le travail semble enfin porter ses fruits, il reste deux matchs périlleux à disputer avant la trêve.
Les moins de 13 ans, protégés du trio infernal, se déplaçaient à Beaulieu pour affronter Vorey. La première mi-temps est tendue mais les avéistes dominent les débats. Toutefois, contre le cours du jeu, ce sont les locaux qui ouvrent la marque sur leur première action. A la reprise, le milieu de terrain vergongheonnais reprend le match en main à l’image de Rémy Sicard et Thomas Gomez. Ainsi, à la 55ème , sur un coup-franc au cordeau de Nicolas Bion, julien Triaud propulse le cuir au fond des filets d’une tête rageuse. L’équipe, pleine d’envie, poursuit son effort et obtient cinq minutes plus tard, un pénalty transformé par Thomas Gomez. En fin de rencontre, Nicolas Bion, bien lancé par Julien Triaud crucifie le gardien concluant ainsi le score (3 – 1) pour une belle et encourageante victoire à l’extérieur.
Enfin, seuls les benjamins évoluaient pour l’école de foot. Les équipiers premiers recevaient les voisins de Brioude pour un derby qui a tenu ses promesses. Bien rentrés dans le match et solides toute la partie, les protégés de Didier Robert ouvrent le score par Mégane. En seconde période période, Jordan Coelho celle le score d’une magnifique frappe sous la barre. Le but « casquette » des brivadois en fin de match est anecdotique. A noter l’excellent arbitrage visiteur.
Quant aux benjamins deux, en déplacement à Lempdes, ils ramènent une lourde défaite 9 – 2 après pourtant avoir inscrit les deux premiers buts (Duane et Hugo).

Commentaires

ORGANIGRAMME EDUCATEURS 2016/2017