IL FAUT RENDRE A CESAR...

6 septembre 2009 - 18:04

... ce qui appartient à César. Et, dans le rôle de l'empereur romain, c'est à l'ensemble du groupe de Vézézoux qu'il faut rendre hommage. En effet, pour le compte du 2ème tour de la Coupe de France, les violets ont créé la sensation en venant à bout de pâles vergongheonnais dont l'enjeu a probablement (même s'il ne faut pas se trouver des excuses) pris le pas sur les jambes et la tête.

C'est, sous un chaud soleil d'été indien et, devant un public nombreux, dont les kops respectifs se sont échangés quelques invectives peu recommandables, que la trentaine de footballeurs ont évolué. Bien mieux rentrés dans le match, les locaux s'appliquent à pratiquer leur football efficace qui met sous pression les avéistes. Ces derniers parviennent difficilement à mettre le pied sur le ballon et les tentatives de jeu au sol sont réellement infructeuses. Et, ce qui devait arriver arriva, les joueurs de Vézézoux ouvrent la marque sur un corner mal négocié par la défense visiteuse. Les 10 minutes suivantes sont entièrement à l'avantage des locaux dont une action qui aboutit sur le poteau du portier visiteur. La mi-temps arrive alors au bon moment. Au retour des citrons, les vergongheonnais reviennent avec de bien meilleures intentions et, dès la 50ème, parviennent à égaliser par l'intermédiaire de Gaël POINSON dont la volonté et les jambes n'ont pu suppléer les errements du reste du groupe. Une reprise en main du jeu donc, mais de bien courte durée tant les joueurs de Vézézoux se sont appliqués à remettre en place patiemment leur jeu. Et, à la 75ème, à la suite d'un énième coup de pied arrêté dangereux, le ballon termine dans les filets avéistes. Il n'en fallait pas plus pour que le stade du Bateau chavire laissant incrédules et frustrés les supporters visiteurs. Les quelques changements apportés dans les dernières minutes amènent toutefois un peu de fraîcheur, le hold-up n'étant d'ailleurs pas très loin, le ciseau retourné de Gaël POINSON trouvant la barre à la 88ème. La dernière chance avéiste était passée, l'arbitre sifflant le terme de la rencontre dans la foulée.

Il faut rendre à César ce qui appartient à César et reconnaître ainsi la supériorité du groupe de Vézézoux dans cette rencontre laquelle, encore une fois, témoigne de la magie de la Coupe. Une remise en cause sera en revanche nécessaire pour les vergongheonnais qui retrouvent le chemin du championnat la semaine prochaine.    

Commentaires

L' Estebanio 7 septembre 2009 22:46

tres beau resumé belle esprit tout a votre honneur. Gros potentiel dans votre équipe et ok avec balou un gars d'experience par ligne vous amenerais un gros plus a l'image de Gael...bonne saison a tous

Staff
Balou2
Balou2 7 septembre 2009 16:53

joli résumé chals. En ce qui concerne le match, à mon avis, vous vous etes tiré une balle dans le pied en ne titularisant pas au moins 2 des 3 "anciens" qui etaient sur le banc... leur expérience aurait été trés utile.

ORGANIGRAMME EDUCATEURS 2016/2017