AVA / CCAB OU L'ON SE RAPPROCHE DANS LE TEMPS

1 décembre 2009 - 08:23

Joueur, puis coach, les deux casquettes lui permettent de donner un aperçu différent de l'évènement. Did "Guévara" Robert

As tu joué un derby contre La Combelle - A quelle période ?

 

En effet j’en ai joué quelques un, 4 en tant que joueurs entre 94 et 96 avec Jean-Marc comme entraîneur et pas que des bons souvenirs puisque le bilan est maigre 3 défaites et un match nul à domicile.

2 en en tant  qu’entraîneur lors de la saison 2005-2006 (année de la montée en DHR pour La Combelle), 1 défaite à domicile concédée dans les arrêts de jeu 3 buts à 1 et un bon nul 2 partout à l’extérieur.

 

Quels souvenirs en gardes tu ?

Du bon et du moins bon mais jamais de très bon…les résultats positifs n’étant pas souvent au rendez-vous et bien sur quelques blessures…

 

Une rencontre en particulier (contexte, score final, anecdote) ?

 

Ouais ! tout d’abord une humiliation 6 buts à 1 à La Combelle devant prés de 1000 spectateurs en 95-96.

La Combelle était déjà une équipe solide à l’époque, c’était le temps des Zeto, Fidi, Raptou (actuel Vergongheonnais) et d’un certain Carraro, un sacré numéro 9 celui-là. En tant que stoppeur il fallait que j’me l’ farcice à chaque match et c’était pas une partie de plaisir. C’est le genre d’attaquant qui met plus de coup qu’il n’en prend, qui vient te presser pendant 90min et à qui il ne faut pas laisser un ballon traîner sinon ça fait ficelle à chaque coup.

Ce jour là ça commençait mal un certain Toto bard ne s’était pas pointé aux convocations; je jouais en charnière centrale avec un autre Toto… Mezzacasa celui là.

On réalise une entame de match catastrophique et l’on encaisse 3 buts dans le 1er ¼ d’heure. Pour couronner le tout, à la suite d’un choc de tête avec Toto, je me retrouve avec un œuf énorme sur le front et lui avec le crâne en sang, obligé de se faire poser des points de suture par le docteur Alizon présent au stade ce jour là. Bref le genre de match où, quand t’es défenseur, tu te dis que t’aurais mieux fait de faire les tripes avec Toto Bard.

Score à la pause 3 à 0. On avait vraiment la tête dans l’sac, sauf mon ami Mezza qui lui, l’avait bien enrubannée !

La seconde période fut tout aussi difficile ; sous les assauts Combellois, Toto craque complètement et stoppe un ballon en profondeur avec les deux mains tel un basketteur et se fait logiquement expulsé. Le calvaire s’accentue et l’on encaisse 3 nouveaux buts. Seul maigre consolation pour ma gouverne j’avais réduit le score à 3 buts à 1 de la tête sur un corner de Jean-Marc ! C’est le genre de match ou tu languis que l’arbitre siffle la fin pour vite rentrer au vestiaire et que tu ne souhaites jamais revivre !

 

Heureusement le dernier derby auquel j’ai participé en tant que coach m’a laissé de meilleurs souvenirs. C’était l’un de me dernier match à la tête de l’équipe 1 après 3 belles années partagé avec le groupe. La Combelle était sûr de monter et avait prévu une grande fête pour arroser la montée !

Nous on clôturait une saison moyenne, on finit 7ème. Mais on aurait pu finir second que les gens ne s’en seraient pas plus rappeler. Par contre on avait l’occasion de sauver notre saison en gagnant là bas et ça les gens s’en seraient rappeler pendant 50 ans. N’importe quel autre match dans ces mêmes circonstances aurait été qualifié de match sans enjeu mais certainement pas le derby La Combelle - Vergongheon.

Malheureusement après avoir menés 2 fois au score on concède le match nul 2 partout après avoir l’occasion de plier le match à plusieurs reprises. Malgré tout, ce jour là on est sorti la tête haute des vestiaires.

La Combelle pouvait alors fêter son titre qu’ils avaient amplement mérité sur l’ensemble de la saison et nous nous retrouver à Vergongheon pour refaire le match autour d’un verre avec quelques regrets tout de même.

 

 

 

Qu'est ce qui fait que c'est un match particulier ?

 

Beaucoup de détails font que c’est un match particulier :

En tant que joueur, tu passes quelques mauvaises nuits de sommeil la semaine qui précède ce match.T’y pense 1 mois à l’avance et tu ne parle que de ça avec les collègues. Si il doit y avoir un samedi soir ou tu ne fais pas la bringue la veille d’un match c’est bien celui là !

Tu te prépares aussi psychologiquement à livrer un vrai combat pendant 90 min sur le terrain mais aussi autour du terrain avec les nombreux spectateurs qui sont susceptible de te chambrer…bref il faut arriver avec les cannes et surtout avec un gros mental. Et puis tu te changes dans ces vestiaires chargés d’histoire, d’émotions…et là ça se raconte plus ça se vit !

En tant qu’entraîneur, t’as souvent la presse locale et notre Joce internationale qui vient t’interviewer la semaine qui précède histoire de te rappeler (ou cas ou tu l’aurais oublié) que ce n’est pas un match comme les autres !

Ensuite c’est un match que te peux préparer dans les meilleurs conditions puisque la proximité de l’adversaire te permet souvent d’aller les voire évoluer au moins une fois avant le jour J et ça te permets toujours de tirer quelques enseignements ! Et puis en générale les 2 semaines qui précèdent le match, t’as un effectif au grand complet aux entraînements ; tu sens les mecs plus concentrés, à l’écoute. Eventuellement tu mets une tactique particulière en place pour ce match là pour tenter de contrer les forces de l’adversaire.

C’était le cas en 2006 ou on savait que les Combellois allait jouaient long sur leurs 2 « gros » attaquants Gatolin et Lubiniecki ; on avait donc décidé de jouaient à 2 stoppeurs (Flo et Souz) et j’avais décidé de placer Cyril libéro pour l’occasion alors qu’il évoluait plutôt milieu défensif à l’époque. Le vendredi on avait donc mis en place cette défense à 3 et j’avais travaillé les duels aériens pour les 2 stoppeurs et la couverture pour Cyril qui avait peu l’habitude du poste.

Je pense que ça leur avait été utile puisqu’ils avaient réalisé tout les 3 un gros match et qu’ils avaient été plutôt complémentaires.

Et puis arrive l’heure des choix rendus encore plus difficiles par ce match particulier parce que tu sais que tu vas forcément décevoir des gars en ne les convoquant pas et que ça leur fera encore plus de mal que d’habitude. J’me souviens notamment d’une discussion avec Micka que je ne prenais pas dans le groupe et qui n’avais pas été facile !

Et puis la préparation du match est un peu différente ; ce jour là, le dimanche matin on avait visionné une vidéo d’un match qu’on avait joué au Puy (2-2), on avait fait une petite mise en place sur coup de pied arrêté et puis on était descendu manger à la Galinette avant de se rendre à La Combelle. Et là t’es déjà dedans et en générale ça ne mange pas beaucoup !

Et puis le match est là qui approche, discours d’avant match, compo et c’est parti ; tu rentres en ayant rien laissé au hasard mais de toute façon c’est toujours le football et le jeu qui décide de la suite !

Ce jour là ça ne c’était pas trop mal passé ; espérons qu’il en soit de même aujourd’hui !

 

Un message à l'attention des 28 joueurs qui vont se rencontrer le 6 décembre ?

 

Vous êtes des privilégiés qui allaient vivre un grand moment, profitez de chaque seconde, faites vous plaisir, faites nous vibrer et donner vous à 200% dans le respect des règles et du jeu, des enfants vous regardent !

Commentaires

juju43 5 décembre 2009 14:15

Slt monsieur didier Robert, tu vas beaucoup manquer je pense par ta présence dans ce derby?????? Bon courage aux vergongheonnais pour ce gros match

Compte rendu du week-end de l'AVA et Remise de tee shirt pour les joueurs environ 16 heures
1-1
AVA 1 / FC2A CANTAL AUVERGNE environ 19 heures
AVA 1 / FC2A CANTAL AUVERGNE : résumé du match environ 19 heures
1-1
AVA 1 / FC2A CANTAL AUVERGNE environ 20 heures
AVA 1 / FC2A CANTAL AUVERGNE : résumé du match environ 20 heures
2 belles affiches au Pelissero 5 jours
Une défaite mais un bon match 8 jours
0-3
VALS PRES LE PUY / AVA 2 9 jours
VALS PRES LE PUY / AVA 2 : résumé du match 9 jours
2-1
CLERMONT FOOT / AVA 1 9 jours
CLERMONT FOOT / AVA 1 : résumé du match 9 jours
5-3
BEAUMONT U.S / U18 PH 10 jours
BEAUMONT U.S / U18 PH : résumé du match 10 jours
Tout le monde en piste ! 13 jours
Une victoire importante 15 jours

ORGANIGRAMME EDUCATEURS 2016/2017