COMMUNIQUE

9 novembre 2010 - 10:22

de la part du comité directeur du district de Haute Loire

Etant donné les évènements récents, le Comité Directeur tient à rappeler aux licenciés  leur responsabilité en cas d’atteinte à un arbitre qu’il soit officiel ou bénévole, l’article 223-2 du code du sport.

Les arbitres sont considérés comme chargés d’une mission de service public.

Les peines encourues peuvent entraîner outre des amendes de l’emprisonnement.

 Le comité directeur assure son total soutien à l’ensemble des arbitres et fait entièrement confiance aux commissions  disciplinaires compétentes,  quant à la sévérité des  sanctions , à l’encontre de ces éléments perturbateurs qui nuisent profondément à notre football.

Un appel est lancé aux présidents et dirigeants de clubs, qu’ils fassent en sorte de sensibiliser leurs joueurs, éducateurs et parfois leurs bénévoles quant à la gravité de ces faits. Respect et tolérance doivent êtres les maitres mots lors d’une rencontre de football qui est et qui reste un jeu.

Le Comité Directeur

aussi :

Le comité Directeur de la Haute-loire  a décidé l’application du protocole suivant sur toutes les compétitions départementales, toutes catégories confondues :

 Geste symbolique a effectuer avant le match

Les joueurs des deux équipes et l’arbitre se serrent la main en ligne comme les « pros »

Geste symbolique a effectuer après le match

Les deux capitaines et l’arbitre se serrent la main sur le terrain

 Merci de veiller à son application.

 

Commentaires

albert griffith 10 novembre 2010 13:00

ça fait du bien de recevoir des conseils de connaisseurs... Il n'empêche que certains arbitres font preuve d'une incompétence déconcertante. Heureusement ce n'est pas le cas de tous ces hommes en noir, d'autres sont ouverts à la discussion et n'ont aucun mal à se justifier tout en étant autoritaires. Et parmi ceux-là, je constate qu'il y a de plus en plus de jeunes. Ah la retraite! Quel sujet délicat...

l'ange vert 9 novembre 2010 13:43

Tout à fait d'accord avec toi car non seulement le club est pénalisé financièrement mais aussi sportivement , la preuve a été faite en première mi-temps à VEZEZOUX , quand on passe son temps à râler ou contester les décisions de l'arbitre , on ne joue pas et donc indirectement on se retrouve en infériorité numérique . Petit conseil aux personnes concernées : Il va falloir avoir un peu plus de jugeote et de mental sur le terrain , je suis bien placé pour en parler , dimanche c'est VEZEZOUX qui met plus le pied ( souvent en dehors des règles ) et là l'arbitre a sanctionné ses fautes sportivement , maintenant il s'est ce qu'il doit faire au niveau administratif ( seul lui est juge de le faire au moment ou il le veut , ce n'est pas la peine de lui réclamer constamment car souvent dans ces cas , c'est la victime qui est sanctionnée ) . On peut parler à l'arbitre si il n'applique pas le règlement mais en restant calme et courtois ( rôle du capitaine ) mais surtout ne pas tomber dans la tactique de l'adversaire ( faire disjoncter l'équipe d'en face ) : on appelle ça le métier ou l'expérience.......

Staff
S CHALIER
S CHALIER 9 novembre 2010 10:26

Je m'inclue dans la démarche et moi le premier serait vigilant quant à mes actes et commentaires. Pour information, le montant des sanctions (toute catégories confondues) pour la saison en cours et très important. Soyons tous respectueux des consignes et des décisions arbitrales, qui plus est à l'AVA (club formateur).

ORGANIGRAMME EDUCATEURS 2016/2017