PETIT RAPPEL QUANT AUX EQUIPEMENTS

9 novembre 2011 - 13:06

Ce week-end a ouvert le bal des problèmes rencontrés lors des périodes hivernales quant à l'utilisation des installations. Ca nous permet d'ailleurs de rappeler quelques évidences à l'ensemble des sociétaires avéistes.

d'une, les installations (terrains, tribunes, vestiaires, buvette, local matériel etc....) sont propriété entière et exclusive de la commune de Vergongheon. A ce titre, la municipalité nous permet d'en disposer, à titre gratuit, selon toutefois quelques règles simples de fonctionnement.

Revenons sur le terme "gratuit". Pour information, elles en ont le droit, certaines communes demandent une participation financière à leurs associations pour l'occupation d'équipements communaux (terrains, vestiaires, salle des fêtes etc...). Dans le Bassin, pour d'autres associations c'est le cas. Ce ne l'est pas à Vergongheon et ce choix est clairement affiché par le conseil municipal. rappelons aussi que la commune de Vergongheon (par le budget communal et donc l'impôt) prend intégralement en charge les fluides (élec, eau, fioul) consommés par l'AVA ainsi que toutes les réparations et entretiens nécessaires au bon fonctionnement des équipements (dernièrement plus de 750 € pour un mat d'éclairage du terrain annexe).

Enfin, l'entretien général des pelouses (tonte, engrais etc...), traçage, aide ponctuelle notamment pour le tournoi (acheminement matériel, compteur forain) est entièrement supporté par le budget communal (un chiffrage estimatif fait état d'un mi-temps à l'année). L'AVA n'est toutefois pas seule dans ce cas, les autres sociétés communales bénéficiant des mêmes avantages.

En retour, la municipalité demande à l'association et à l'ensemble de ses adhérents :

- un maximum de respect pour le matériel et les bâtiments (ce qui, dans l'ensemble nous faisons preuve)

- essayer au maximum de réduire les consommations à travers des choses simples (fermer les portes extérieures pour éviter de chauffer inutilement ainsi que les lumières dans les vestiaires. Pour ces cas présents, il reste encore beaucoup beaucoup de travail. Rappelons ainsi que l'argent dépensé, la commune le prend par l'impôt....

- protéger au maximum les pelouses en cas d'intempérie. Ca a été le cas ce WE, à notre demande. Il suffit parfois d'un simple match pour détruire pour toute une saison une pelouse.

- concernant l'utilisation de l'éclairage du terrain honneur (investissement net : 70 000 € mais subventions à déduire), les règles sont claires et extrêmement précises : 12 soirées à l'année pour 16 rencontres au total. ce n'est pas le président de l'AVA ou le comité directeur qui fixe ces règles mais bien la municipalité, à laquelle, je ne jette pas la pierre car son potentiel fiscal ne lui permet pas de faire plus (contrairement par exemple à... Issoire).

Dans ce cas précis, il est évidemment donné priorité à l'équipe fanion (championnat, coupes...), puis, hiérarchiquement équipe 2, les autres réserves et la préformation se partageant une ou deux dates (grand maximum) chacune. Il est donc facile à comprendre que cet équipement (terrain honneur et éclairage) ne peut faire l'objet d'une multiplication de rencontres (officielles ou non) qui viendraient en déduction du quota autorisé.

 

L'ensemble de ces dispositifs se fait au mieux avec le respect mutuel des uns et des autres. Certes, ça peut générer quelques frustrations parfois mais n'oublions pas qu'une association est avant tout une entité et non un regroupement d'individualités. En tout cas, c'est ainsi que je (le président) perçois les choses. Aussi, je tente au mieux de privilégier l'intérêt général avant l'intérêt particulier afin d'être le plus cohérent possible.

De tout ceci, nous pouvons bien évidemment en discuter (car je reste au mieux de mes possibilités disponible) dans le respect des uns et des autres.

Commentaires

ORGANIGRAMME EDUCATEURS 2016/2017