BILAN A LA TREVE

12 décembre 2012 - 12:26

Alors que le district a décidé d’annuler la dernière journée et qu’on est en attente des décisions de la ligue d’Auvergne, il est venu le temps  de faire le bilan à la trêve. Le comité directeur réuni lundi soir a validé et décidé un certain nombre de choses dont voici les principales :

Extra-sportif/Evènementiel :

On connaît tous les valeurs du club basées sur l’ambiance, la convivialité et l’organisation de manifestations à caractère festif. Sur ce point et, malgré les difficultés socio-économiques générales, on peut affirmer que le club vit bien et, comme les années précédentes, qu’il est actif dans ce domaine. En effet, la sortie à Saint Etienne a profité à près de 150 personnes (rappelons que le club prend en charge une grosse partie du coût des places et du transport), le dernier repas dansant a attiré 140 personnes et le club et l’amicale des joueurs a apporté leur pierre à l’édifice du téléthon (200 € récupérés à la tombola, commandes de pizzas à Rilhac, présence au repas et aux animations)...

A retenir : l’AVA invite l’ensemble de ses membres (parents, licenciés, enfants) à participer aux animations pour l’arrivée du Père Noël, dimanche 23 à partir de 15h à la salle des fêtes. Les traditionnelles tripes auront lieu aussi début janvier au restaurant la Source et l’Amicale des joueurs invitent les licenciés seniors à un dernier apéritif dinatoire chez Florian Bonhomme le vendredi 21 décembre au soir.

Equipements/matériel :

Rappelons que l’ensemble des infrastructures (vestiaires, terrains, local technique, buvette) sont propriété de la commune qui met à disposition gratuitement ces installations à l’AVA. A ce titre, la citoyenneté et la lutte contre les gaspillages nous invitent à être vigilants. Le tri sélectif des déchets a été mis en œuvre à la buvette avec l’aide des bénévoles et dirigeants. Quant aux vestiaires, il serait bien perçu de veiller, lors des séances d’entraînements ou lors des matchs, à ce que les portes donnant sur l’extérieur restent fermées et que les lumières soient éteintes quand il n’y a personne. Même si l’AVA ne paie pas directement les consommations, rappelons que ce sont nos impôts à tous qui sont impactés.

A l’intersaison, la municipalité a accepté de sabler, scarifier et entretenir le terrain d’entraînement. C’est un coût certain mais au final les conditions de pratique ont été énormément améliorées. Nous avons par ailleurs fait remonter au conseil municipal les besoins identiques sur le terrain honneur et la nécessaire réhabilitation de l’ensemble des vestiaires, bureaux et salles de réunion. Tout ceci sera rappelé lors de la préparation du prochain budget communal.

Enfin, on souhaiterait donner un coup de jeune à la buvette dans le but qu’elle redevienne un beau lieu de vie (expo photos, nouvelle peinture etc...) mais toujours dans la maîtrise des budgets, celui du club en l’occurrence.

Côtés équipements de jeu, fort de ses fidèles sponsors, l’AVA équipe l’ensemble des formations du club et de l’Entente de tenues récentes et de qualité et, le matériel pédagogique (ballons, buts mobiles, filets, plots, jalons etc...) a été complètement renouvelé en deux ans. Remercions par ailleurs les clubs de l’Entente (Lempdes et Auzon) qui nous permettent aussi de bénéficier de leurs installations (dont le gymnase de lempdes) et de pouvoir ainsi multiplier les rencontres.

Côté équipement vestimentaire enfin avec toute une palette de vêtement (shorts, maillots, sweets, survêtements, vestes de coach etc...) qui est proposée à l’achat moyennant des rabais importants lorsque l’association coordonne les commandes. C’est un lourd travail mais qui permet aussi une identification au club et des réducs importants pour les licenciés.

 

Encadrement :

Autre point fort vergongheonnais, le bénévolat et la présence d’éducateurs motivés et disponibles. Partout et, dans toutes les instances, Vergongheon est estimé pour le travail effectué. Et c’est une évidence, les résultats (effectifs, sportifs, comportements...) plaident pour nous. C’est une vraie fierté et cette dynamique nécessite d’être maintenue et développée. La création d’un emploi de coordonnateur a permis (malgré les craintes exprimées) de soulager les bénévoles tout en maintenant le niveau de prestation. Aucune désaffection par ailleurs, au contraire, deux bénévoles se sont formés à l’I2 récemment. Je profite de cette tribune pour remercier toutes ces bonnes volontés du temps, de la patience et de la compétence qu’elles apportent au quotidien, soyez fiers de ce que vous produisez.

Chez les seniors, nous sommes convaincus de proposer la meilleure organisation possible. En effet, nombreux étaient les joueurs réclamant les compétences du « cru ». La doublette constituée de Didier et William est pertinente, disponible et le comité directeur les assure de son soutien le plus total dans cette lourde tâche d’encadrer les effectifs seniors. Dans tous les cas, on peut noter l’engagement, l’implication, la patience et la loyauté envers le club qu’ils mettent l’un et l’autre au quotidien. Merci à eux !

 

Les finances :

Rappelons une évidence, l’AVA gère un budget annuel de 85 000 €. Et c’est peut dire que ça demande beaucoup de temps et des capacités de gestion pour tenter de l’équilibrer. Il est certain qu’on pourrait engager des dépenses à foison sans se soucier du bilan final (les « yaka fokon ») ; une telle dynamique ne permettrait pas au club de durer longtemps. A l’inverse, on peut remercier les « fourmis » du bureau (trésorière, trésorière adjointe) qui veillent au grain en permanence et alertent lorsque les besoins de recette se font sentir. Les principaux postes de dépense sont constitués par les frais généraux demandées par la ligue et le district (engagements, licences, sanctions, arbitrage), les déplacements (ayons conscience que tous les clubs ne remboursent pas les frais), l’achat d’équipements et l’approvisionnement de la buvette et des soirées. A l’inverse, les recettes sont issues des cotisations (depuis 2 ans, tous les licenciés sont obligés de la régler), les sommes perçues lors des soirées, tournois, manifestations extra-sportives et les aides apportées par les fidèles sponsors.

Rappelons aussi que les frais liés à l’emploi sont subventionnés par différents organismes mais que le montant de l’autofinancement du club reste important.

 

Le sportif :

Comme lors des comités directeurs, prenons les groupes depuis l’école de foot jusqu’aux seniors :

-          Ecole de foot : U6 à U11 : les effectifs généraux sont en hausse ( alors que les stats font apparaître - 20 % sur l’ensemble de la FFF !!!). Les raisons sont simples et évidentes : les compétences, la présence du bénévolat. Enorme satisfaction donc et un gros travail effectué pour que ces jeunes pousses découvrent petit à petit la pratique du football. Elles se retrouvent généralement opposées à leurs homologues d’autres clubs lors de plateaux (à signaler que tous les plateaux U6 sont organisés à Vergongheon). Au final, ce sont 63 jeunes qui sont affiliés au club.

-          Préformation : U12 à U15 : là aussi, les effectifs sont en hausse, dynamique encouragée aussi par la constitution de l’Entente Nord Haute Loire il y a 4 saisons. Les jeunes découvrent alors la compétition avec de réelles satisfactions lors des années précédentes (les U13 excellence « de » Philippe, les U15 ligue vainqueurs de la Coupe Haute Loire etc...). Cette année, ils sont 51 à évoluer dans ces deux catégories.

-          Formation : U16 à U18 : groupe conséquent tant dans le nombre que dans les capacités, les U18 se scindent en deux équipes qui connaissent toutes deux des résultats plus que séduisants. Sous la houlette de deux Initiateurs 2 (Toto et Loïc), il est clair qu’on fonde beaucoup d’espoir sur ce groupe. Ils sont 33 à évoluer sous ses couleurs.

Seniors :

L’effectif global est constitué d’environ 80 licenciés pour 4 équipes.

-          La 4 a réalisé un excellent début de championnat de seconde division pour chuter lourdement lors des dernières rencontres. Les vieux briscards qui la constituent savent toutefois gérer les matchs et se montrer efficaces quand il le faut. L’idéal serait qu’en plus de se faire plaisir, ce groupe soit aussi la mémoire et l’animation du club. Gageons que des vocations vont naitre et que quelques initiatives bienvenues de la part de personnes « installée » soient proposées.

-          L’équipe 3 aussi réalise un très bon début de championnat. Bien installée dans la tête du classement, elle vise au final ces places d’honneur qui font qu’un championnat reste intéressant jusqu’à la fin. En tout cas, c’est le souhait de la doublette qui la gère et on peut assurer qu’ils sauront trouver les mots pour y parvenir.

-          L’équipe réserve quant à elle tente au maximum de jouer son rôle d’antichambre de l’équipe fanion. En difficulté lors des dernières rencontres, elle reste toutefois bien placée dans la course à l’accession ce qui, en soit, est un objectif partiellement avoué du club. Il est évident qu’une montée en Elite départementale redonnerait un coup de boost aux seniors avec l’obligation ensuite de respecter des contraintes d’entraînement et d’engouement. Pour cela, il va falloir s’arracher individuellement et collectivement. Sur le papier, il est certain que les compétences et les qualités individuelles sont là. Après, c’est, comme souvent, dans les têtes que ça se joue. Les joueurs sont ils prêts à aller chercher cet objectif ? réponse dès janvier et la reprise.

-          L’équipe 1 enfin ! Vitrine du club, elle est passée tout prêt du « graal » la saison dernière. Versée dans une poule homogène, elle a connu des hauts et des bas sur ce début de saison. Reléguée en milieu de classement avec des matchs en retard, on perçoit bien les difficultés éprouvées par ce groupe. Absences, blessures, méforme... il est certain qu’il est difficile de jongler avec un effectif fluctuant. Toutefois, si on se reporte à une rencontre phare : la réception de Pont du Château, on peut certifier que, si les gars veulent s’en donner la peine, ils peuvent aller chercher ces premières places. C’est une évidence ! mais, pour cela, il faut d’une part une très bonne condition physique et la volonté collective. Tout ça va revenir soyons-en certains ! Rien n’est joué totalement dans le championnat et il reste encore l’objectif de la coupe de la Haute Loire qui pourrait être un véritable trophée attendu depuis des années au Pelissero.

 

 

La suite :

La ligne directrice du club est claire. Sa santé administrative et financière est assurée encore à moyen terme, si le niveau d’investissement et d’accompagnement se maintient. Il faut parfois savoir prendre du recul et regarder ailleurs pour constater que, malgré ce que certains pensent, l’herbe reste encore verte (et le restera) à Vergongheon.

La deuxième partie de saison va être active tant sur le plan extra-sportif que dans les compétitions. Le comité directeur répondra présent tout comme l’encadrement sportif. Espérons qu’avec ce petit texte, l’unité se fasse aussi avec les joueurs et que les performances positivent s’enchainent dès janvier 2013.

Rappelons enfin que la porte est grande ouverte pour toute les personnes qui souhaiteraient rejoindre un club structuré et ambitieux.

 

Je vous souhaite à toutes et tous de très bonnes fêtes et une très belle année 2013

Allez l’AVA

Stéphane CHALIER

Commentaires

ORGANIGRAMME EDUCATEURS 2016/2017